Présentation de ma Démarche



Mon travail de plasticienne est caractérisé par un regard critique posé sur la matérialité des moyens plastiques, le processus de fabrication de l’œuvre, et ses conditions de visibilité .


Cela suppose de faire preuve de disponibilité face à l’étonnement prêt à surgir, de créer la surprise grâce au  pouvoir transformateur de l’acte de peindre, d’aiguiser ma propre  sensibilité.


Attentive aux questions majeures de notre temps, parmi lesquelles la relation de l’homme à la nature et au vivant me touche au plus haut point.   


Au fil de mes recherches, je me suis rendue compte que mon approche créatrice consiste en une mise en dialogue de certaines notions fondamentales,  qui ont traversé l’ histoire de la peinture occidentale telles que la relation entre la couleur et le noir et blanc, la figuration et l’abstraction,

le rendu de la lumière par la couleur et la matière, le dialogue entre transparences et opacités, fluidités et géométrisations, entre les graphismes et les formes colorées en aplats.


Depuis 2015, le cycle intitulé Double lecture  investie littéralement la surface picturale en perturbant la notion d’unicité du tableau.

L’un est deux, le même est autre. Passer d’un état à l’autre dépend de la présence ou de l’absence de la lumière en tant que révélateur du tableau.

Cette qualité se matérialise grâce à la découverte du pigment phosphorescent qui a la propriété de réagir aux degrés de luminosité ambiante et de s’organiser visuellement en deux univers plastiques différents, se succédant l’un à l’autre.

Ma recherche picturale est axée aujourd’hui sur les différentes possibilités de ce nouveau médium en déclinaison avec l‘exploration d’autres matériaux et techniques.

La présentation de mon travail doit être pensé plus comme une installation que comme une exposition de tableaux.

La possibilité de créer une installation lumineuse dans un musée me permettrait d’aller jusqu’au bout de ma démarche et de présenter mon travail dans les conditions optimale à sa visibilité.